La sophrologie

 

sophrologie brunoy marie-line rigaux-methot

 

Cette méthode a été créée par le docteur Alfonso Caycedo, neuropsychiatre il y a environ 60 ans, initialement pour les personnes
atteintes de maladies mentales. Elle lui a été inspirée par la méditation, le yoga, le Zen, l’hypnose…

Puis Dr Caycedo a pris conscience que sa méthode pouvait s’appliquer à tous.

Elle n’a cessé de s’améliorer afin de s’adapter tout d’abord au monde occidental mais également aux besoins sans cesse en évolution.

 

De nos jours, une grande majorité des êtres humains est sujette à des maux de toutes sortes :

  • stress,  
  • rumination du passé, de ses échecs,
  • peur de l’avenir,
  • difficulté à gérer ses émotions,
  • perte de contrôle face aux événements les plus difficiles de la vie,
  • dépression, burn-out
  • oubli de soi, irrespect de son corps, de soi, des autres, de l’environnement,

sans compter les nombreuses maladies liées à ces états :

  • mal de dos, de tête, fatigue chronique,
  • migraines 
  • mais aussi maladies plus sérieuses comme le cancer pour ne citer que lui.

En quelque sorte, beaucoup d’êtres humains souffrent de ne pas être présents à leur être, à leur vie, à LA vie, au monde.

La sophrologie constitue un outil existentiel permettant à l’individu qui fera la démarche, le choix d’y venir, de reprendre et même de prendre conscience de son corps, de retrouver, voire de découvrir une vie plus harmonieuse, un passé finalement jalonné de beaux souvenirs empreints d’amour, de joie, un présent agréable et plus serein, une meilleure gestion de ses émotions face aux événements mais aussi de développer ses capacités, de libérer ses potentiels, de renouer avec ses propres valeurs et de les renforcer, de redécouvrir son intuition, son imagination, sa créativité et grâce à tout cela, d’appréhender plus sereinement l’avenir, en INDIVIDU LIBRE AUTONOME HEUREUX et RESPONSABLE de ses choix

La sophrologie, si l’individu s’y adonne de façon régulière et soutenue au début, pourra être pour lui
un moyen  de créer
son «projet-de-vie» et deviendra même, un «art de vivre».